Újratervezes – Festival du Film-Court – Brest 2014

Home / Critique / Újratervezes – Festival du Film-Court – Brest 2014

Újratervezes

Dans Újratervezes, réalisé par Barnabas Toth, nous suivons un couple sexagénaire, dans l’espace réduit de leurs voiture, et assistons ellipses après ellipses à l’évolution de la vieillesse de ces deux protagonistes. Elle bavarde, excentrique, avec un avis sur tout, orientant avec maladresse son mari, qui froid et droit ne dit quasiment jamais mots. Elle l’insupporte au point qu’il fini, exaspérer, par l’enregistrer en permanence pour lui prouver qu’elle est étouffante, mettant fin à leurs disputes. Finalement à l’issue d’une maladie, ils se quittent devant ce qui semble être une maison de retraite (ou tout autre choses, voilà qui est libre à interprétation), au moment des adieux elle lui offre un cadeau, pleins d’humour: un GPS. Sur un fond de musique calme, le vieil homme prend la route, la voix du GPS tout aussi insuportable pour le guider, il fini par le retirer et pose le dictaphone sur le tableau de bord. La voix de sa femme fait écho dans la voiture, il sourit.

 

J’ai adoré ce court-métrage, grace à un narrateur omniscient et à des plans fixes (vus depuis la capot) et des champs/contre-champ qui renforce l’impression de huis clos (dans la voiture), poussant l’immersion au maximum (l’on a réellement l’impression d’être dans cette voiture avec eux), le jeu des acteurs est sublime (surtout Judit Pogány, actrice de théatre qui à l’aide du maquillage et des costumes, met le spectateur en émoi) le film-court nous quitte sur une note de poésie. Un court-métrage drôle, poétiques et emplis de tendresse, à voir et à revoir.

Related Posts

Leave a Comment

Le Hobbit